Devenir Vegane
Guide

Les 8 bonnes raisons de devenir végane

Je n’ai pas commencé ce blog avec ce sujet. J’ai posté, avant tout, des recettes, des recettes végétaliennes pour montrer que la cuisine végétalienne est savoureuse, colorée mais aussi généreuse. Il est possible, désormais, de végétaliser de nombreux plats traditionnels. Il est temps, maintenant, d’exposer 8 bonnes raisons de devenir végane aujourd’hui.

La définition du véganisme est très claire et, il ne faut pas faire un mélange de genre. Le véganisme est le boycott de tout produit d’origine animal que ce soit dans la façon de vêtir, ou de se nourrir. Nous avons le pouvoir de décider avec notre argent qui nous voulons faire vivre.

Que vous soyez déja en chemin vers le véganisme ou que vous pensez le devenir, ici, 8 bonnes raisons pour sauter le pas pour devenir végane. Faites la différence dans votre quotidien et aussi dans le monde!

1/ Étendre sa Compassion

En devenant végane, nous étendons notre domaine de compassion et d’empathie vers les autres espèces non-humaines. Il est vrai que nous avons déjà de la compassion pour des animaux domestiques(chiens, chats…) Pourquoi une telle différence pour les animaux qui sont pour certains des mammifères? Tous les animaux sont des êtres sentients (à savoir qui peuvent ressentir des émotions). Bien que cet argument est souvent moqué, sauvez la vie d’un être vivant innocent est un acte de compassion. Il est juste, moral et éthique d’être végane.

2/ Pas Besoin des Produits d’Origine Animale

Depuis la découverte de la vitamine B12, nous pouvons nous dispenser de manger des produits d’origine animal. Tous les autres nutriments nécessaires pour être en bonne santé se trouvent dans le règne végétal. La consommation de produits laitiers n’est pas absolu pas nécessaire pour avoir du calcium. D’autres sources végétales en contiennent telles que les noix, le brocoli, les épinards…. Il est temps d’abandonner les traditions obsolètes et déconstruire le mythe selon lequel le végétalisme serait dangereux pour la santé. Par ailleurs, de nombreuses célébrités ont décidé de bousculer leur habitudes alimentaires et de vie également tel que Lewis Hamilton, Miley Cyrus, Nathalie Portman, Novak Djokovic… sans que cela n’altére à leur performance.Le véganisme est un mouvement qui touche toutes les catégories sociales de la société.

3/ Les Produits d’Origine Animale sont Douteux

A chaque produit d’origine animal consommé, nous nous exposons aux antibiotiques qu’on les administre, à leurs hormones, aux bactéries… qui sont loin d’être bon pour la santé humaine. Sans parler des scandales sanitaires qui ont rythmé l’actualité de ces dernières années tels la listéria, l’e-coli ou encore les problèmes de traçabilité de la viande. Et, dans ces cas-là, même le label biologique ne peut empêcher un aliment carné d’être sans danger.

4/ Agir pour l’Environnement et le Climat

On n’est pas sans savoir que une des industries les plus polluantes est celle de l’agro-alimentaire. Les récentes incendies en Amazonie ont pour but de cultiver du soja ou aliment pour le bétail à la destination de l’élevage en Europe et en Amérique du Nord (entre 70% à 80% de la région amazonienne). De plus, l’élevage émet des quantités de méthane (issues des rots des bovins) qui sont responsables du réchauffement climatique. Sans compter la disparition de la faune et la flore sauvage et tout cela au nom de la viande que l’on consomme dans les pays riches.

5/ Économiser les Ressources et Enrayer la Faim dans le Monde

L’élevage est gourmande, gourmande en eau et en ressources. Il faut en moyenne 6 kg de protéines végétales (des protéines qui peuvent être consommé par l’homme) pour 1kg de protéines animales. Concernant l’eau, il en faut 7900L pour 1Kg de protéines animales contre 4600L pour des protéines végétales. Ce constat nous amène, donc, à comprendre que l’alimentation végétale est la plus viable. Elle permettra une meilleure répartition de l’alimentation entre tous les humains.

6/ Essayer de Nouveaux Plats

La cuisine végétalienne offre une kyrielle de goûts, de saveurs et de textures. Les combinaisons sont infinies. Elles peuvent s’exécuter de manière simple ou sinon complexe. La créativité dans la cuisine végétalienne est étonnante. On apprend à construire son assiette différemment de manière éthique sans lésiner sur le goût. La pâtisserie est, quant à elle, végétalisée sans que les saveurs ne soient occultés par le beurre et le lait ou la crème. Et, Le plaisir se prend sans de culpabilité.

7/ de Plus en Plus Accessible

Il est plus facile d’opérer pour un changement aujourd’hui. Les supermarchés regorgent de produits vegan entre les laits (ou les boissons) végétaux au coco, à l’avoine, à l’amande, au soja sans compter les yaourts au soja, de glace ou encore de biscuits. De nombreux simili de viande arborent les rayons des supermarché (à consommer avec modération bien entendu) Le changement se passe également dans les restaurants, et dans les fast-food où des options végétaliennes émergent de plus en plus.

8/ Économique

Le mythe selon laquelle le véganisme est cher. Ce qui est onéreux ce sont les aliments transformés estampillés “vegan”. Il faut aller au plus simple et au plus basique à savoir les fruits, les légumes, les légumineuses et les noix. De plus, pas de besoin de passer trois heures à lire des labels et ils peuvent être acheté en vrac. Une myriade de combinaisons de plats sont possible avec ce type d’ingrédients. Ils sont bons pour la santé (aliments non-transformés) et aussi pour le portefeuille!

Conclusion:

On blâme souvent les gouvernements de ne pas faire assez pour le réchauffement climatique. Alors que la solution est au coeur de chaque individu. Changer les modes d’alimentation seraient bénéfiques pour les animaux mais aussi pour l’humain. Tout acte de consommation a un coût, un coût sur le climat, sur les animaux et sur les humains. Il est temps d’oeuvrer dans ce sens afin de vivre en toute conscience. Et de garder ces 8 bonnes raisons en tête pour prendre action!

Partagez l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Comments

  • Mylène

    Bonjour Audrey,
    Merci pour cet excellent article.
    Je ne suis pas végan, mais je me soigne 🙂
    C’est en découvrant ton blog que j’ai véritablement appris ce qu’était le véganisme.
    Je souhaite moi aussi, être plus active pour ma santé en générale mais aussi pour les conditions animales.
    Car même si j’aime la viande, je souhaite que les animaux soient traités avec tout le respect que nous leur devons.
    Tous les documentaires traitants des conditions animales, montrent une situation catastrophique.
    Il est urgent d’agir.
    Je te remercie donc pour toutes tes explications et tes différentes recettes.
    Cela m’aide à changer mon regard et ma perception de la nourriture.
    Pour l’instant, j’en suis à réduire ma consommation de viande et à diversifier un peu plus mon alimentation.

    Au plaisir de te lire!

  • Audrey Virassamynaick

    Bonjour Mylene,
    Merci de ce commentaire sous mon article! C’est bien que tu prennes conscience et que tu prennes action en sens. Tellement d’alternatives sont disponibles. Choisir une alternative c’est épargner une vie. N’hésite pas à les essayer! A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *